Article receuillit sur le net en son temps

Article 1 : Morinimmo
Article 2 : En avance sur son temps

Voici une photo de F. Massau et de son épouse.

 

Article 1

La maison tournante introduit dans l'art de construire une notion qui sans être nouvelle, est propre à notre fin de siècle, c'est le mouvement mécanisé. L'avantage économique incontestable du système réside dans son orientation synchronisée sur le cours du soleil ou sur règlement contre les intempéries - pluie - vent etc...

Un charme incontestable apparaît dans l'art de construire - Qui n'a pas un jour désiré trouver sa voiture face à un paysage plus beau, ou la changer de place afin de la protéger du soleil, de la pluie ou du vent !

Comment dès lors que la chose est possible, ne pas vouloir que la maison, ce "hoine de paix" ne puisse répondre au même désir.

  • Quel malade n'a pas désiré sa chambre au soleil !
  • Qui n'a pas un jour désiré s'isoler des bruits de la rue ou simplement du voisin.

Sur le plan de la construction, que vous apportera cette notion de mouvement ?

  • Incontestablement, une conception différente de l'habitat traditionnel.
  • L'empilement inerte de matériaux, coûteux ou artisanal, deviendra une architecture plus industrialisée, qui sera plus élaborée, plus homogène donc plus solide, non pas dans la notion d'épaisseur et de poids mais dans la notion de fiabilité.
  • Nous nous tournons vers un univers utile de formes, dont l'aérodynamisme répondra à des lois précises, comme celles qui diminuent la priseau vent sur la voiture; vers un univers utile de couleurs dont l'intensité et le choix répondent à des lois précises comme celle qui définit le noir comme accumulateur de chaleur; vers un univers où l'espace sera divisé ou réuni selon les impositions d'une technicité poussée ou un équipement sophistiqué; vers un univers utile où cet espace pourra aussi être maîtrisé selon les vœux de l'occupant, où la paisie et la beauté des choses: la lumière et l'ombre, la vue vers l'enfant, le paysage ou le coin de jardin que l'on aime, seront sublimes !

Introduit dans l'art de construire, le mouvement mécanique libèrera l'homme de la contrainte du passé où l'habitat était la forteresse de pierres et de poutres épaisses.

La prodigalité coûteuse de matériaux souvent inutilent et faussement sécurisants, sera remplacée par le dynamisme contrôlable d'une architecture répondant enfin à notre mode de vie.

La maison tournante ammènera la réponse philosophique architecturale de notre époque.

F. Massau. ( inventeur ) Décédé fin 2001.


Article 2

-----------------------------------
« Il était en avance sur son temps »
-----------------------------------

Aujourd'hui encore, la curiosité reste grande pour la première maison tournante construite par François Massau, en 1958, sur les hauteurs de Wavre. Une invention unique en son genre.
PHILIPPE PIERRE

Mon seul handicap est que je n'ai jamais été pris au sérieux parce que je ne suis pas architecte. Mais je suis convaincu que j'arriverai à mes fins, nous avait-il déclaré en février 1991, alors qu'il projetait de construire un nouveau prototype de maison tournante avec l'aide de la Région wallonne. Mais le projet resta dans les cartons.

La vie de François Massau, décédé dimanche dernier ( fin 2001 ) à l'âge de 97 ans, fut une succession de drames familiaux et de déboires financiers. Les Wavriens se souviennent de ses apparitions au marché du mercredi, une pancarte autour du cou pour crier sa révolte après le tragique décès de deux de ses fils. Ou de ses grèves de la faim pour protester contre le refus des pouvoirs publics de lui venir en aide.

Rien ne prédestinait François Massau à devenir inventeur. D'origine verviétoise, ce marchand de charbon et de matériaux choisit Wavre au début des années cinquante pour construire une maison orientable. But ? Permettre aux occupants de bénéficier à tout moment des rayons du soleil.

François Massau érigea lui-même cette maison qui fut inaugurée en avril 1958. L'invention connut d'emblée un vif intérêt, surtout à l'étranger. Mais un succès d'estime, seulement.

Le principe de la maison tournante est pourtant génial et simple comme bonjour : un rail circulaire serti dans un plateau en béton, des roulettes et un moteur électrique de faible puissance. Vous poussez sur un bouton et la maison - sept pièces de plain-pied - se met à tourner. Comme un carrousel. Très lentement. Une heure et demie pour une rotation complète. Le centre de l'habitation reste fixe ainsi que le toit et les pièces du sous-sol (caves et garage).
Procès avec un entrepreneur, manque de soutien des pouvoirs publics : François Massau ne parvint jamais à commercialiser son invention et à en vivre.

Mais, plus de 40 ans après son inauguration, la maison tournante a conservé le même attrait. Des touristes et des étudiants en architecture viennent encore régulièrement la visiter, confirme Dominique Quinet, une esthéticienne qui en est propriétaire depuis 1984. François Massau a eu une idée géniale, mais il était en avance sur son temps.

Et la maison, tourne-t-elle encore ? Oui, mais je la fais tourner de moins en moins.
Des situations cocasses, la maison tournante en a connu pas mal évidemment. Tel ce chat sortant de la chambre de ses maîtres et qui resta planté devant le mur parce qu'il ne trouvait pas la porte, entrouverte, menant aux caves : et pour cause la maison tournait.